Améliorer la communication interne pour des collaborateurs engagés

Date de publication : 1 mai 2024

Selon une étude menée par l’Apec en 2021, 89% des salariés estiment que la communication interne influence leur engagement. 

La communication interne, parent pauvre de nombreuses entreprises, est pourtant un levier stratégique pour fédérer les équipes et renforcer leur engagement. Bien plus qu’un simple outil d’information, elle joue un rôle déterminant pour donner du sens, créer du lien, motiver les collaborateurs et les faire adhérer à la culture et aux objectifs. Mais comment mener à bien sa stratégie de communication interne ?

On vous dit tout dans cet article ⤵︎

Mais si vous voulez en savoir plus sur la communication interne : 

Sommaire masquer

Les fondamentaux de la communication interne

Définition et objectifs de la communication interne

La communication interne désigne l’ensemble des actions visant à informer et échanger avec les collaborateurs au sein d’une entreprise. Elle poursuit plusieurs objectifs :

  • Diffuser les informations importantes auprès des équipes (stratégie, actualités, changements…).
  • Recueillir les remontées et besoins du terrain.
  • Favoriser les échanges entre services et la collaboration.
  • Renforcer la culture d’entreprise et le sentiment d’appartenance.
  • Motiver et fédérer les collaborateurs sur le long terme.

Une communication interne réussie est un puissant levier de cohésion, d’engagement et de performance pour une organisation. C’est un bon moyen de souder les troupes !

Les différents types de communication interne

On distingue classiquement 3 types de communication interne :

  1. La communication descendante : elle est initiée par la direction vers les collaborateurs (ex : diffusion d’une note interne).
  2. La communication ascendante : à l’inverse, elle part des collaborateurs vers la hiérarchie (ex : remontée d’informations via des enquêtes).
  3. La communication transverse : elle s’effectue entre services, sans lien hiérarchique (ex : échanges sur un réseau social interne).

N’oubliez pas : il faut mixer les 3 pour toucher tout le monde !

Quels sont les enjeux d’une bonne communication interne ?

Une communication interne réussie, ça change la vie (au travail) :

Renforcer la culture d’entreprise

La communication interne joue un rôle clé dans la construction d’une identité et de valeurs communes. En valorisant l’histoire de l’entreprise, ses succès, ses collaborateurs, elle fédère les équipes autour d’une culture forte et distinctive.

Fluidifier la circulation de l’information

Une information claire, transparente et qui circule bien entre services, sites et pays permet d’améliorer la coordination des équipes et l’efficacité opérationnelle.

Développer la collaboration

La communication interne facilite le partage de connaissances, le travail en mode projet, l’entraide entre collègues. Elle renforce la cohésion des équipes.

Motiver les collaborateurs

En valorisant les succès collectifs et individuels, la communication interne est un levier de motivation et d’engagement des collaborateurs.

Accompagner le changement

Pour réussir un changement, vous devez impliquer les collaborateurs via la communication interne, afin de les faire adhérer à la vision.

Attirer les talents

Une marque employeur forte, portée par une communication interne de qualité, permet d’attirer les meilleurs profils et de retenir ses talents.

Améliorer la productivité

Une bonne circulation de l’information et des équipes impliquées grâce à la communication interne se traduisent directement par des gains de productivité.

Recueillir la parole des collaborateurs

Les dispositifs de communication interne (sondages, boîtes à idées…) permettent de prendre en compte l’avis des équipes pour améliorer l’organisation.

Intégrer les nouveaux collaborateurs

La communication interne facilite l’intégration des nouvelles recrues en leur transmettant les informations importantes sur l’entreprise.

D’autres enjeux entrent également en compte comme l’innovation, la compréhension des messages ou le climat de confiance. Bref, une communication interne réussie, c’est un sacré atout pour rendre une entreprise plus performante !

Le service des ressources humaines dans la communication interne

Les RH, acteurs clés de la stratégie

Qui mieux que les RH connaissent les salariés et leurs attentes ? La DRH est donc légitime pour participer à la définition de la stratégie de communication interne.

Ils peuvent :

  • Identifier les cibles prioritaires parmi les salariés.
  • Fixer des objectifs alignés avec les valeurs de l’entreprise.
  • Proposer des actions et outils pertinents.
  • Mesurer l’impact via leurs indicateurs.

Leur maîtrise des enjeux humains, c’est précieux pour mener à bien le plan de communication.

Les ressources humaines à l’écoute des équipes

Au contact quotidien des équipes, les RH identifient facilement :

  • Les besoins d’information des collaborateurs.
  • Leurs interrogations et inquiétudes éventuelles.
  • Leurs suggestions pour améliorer certains processus.

Alors, ils orientent la communication interne pour bien répondre aux attentes du terrain. Des sondages réguliers, y’a que ça de vrai !

Les RH, ingrédients du bonheur au travail

Une communication interne de qualité, c’est une sorte de turbo-motivant pour les collaborateurs. En les impliquant, ça renforce leur sentiment d’appartenance.

Les ressources humaines peuvent ainsi mettre en avant les succès collectifs, valoriser les contributions individuelles, célébrer les anniversaires…

Résultat : des équipes encore plus fières et épanouies !

Le rôle du manager dans la communication interne

Le manager de proximité est un maillon essentiel de la communication interne. Il doit :

  • Sélectionner dans les messages corporate les informations vraiment utiles pour son équipe. Parce que trop d’information tue l’information.
  • Traduire et reformuler ces messages pour les adapter à l’univers de référence de ses collaborateurs.
  • Expliquer le contexte, donner du sens pour favoriser l’adhésion et l’engagement de son équipe.
  • Organiser des points d’équipe réguliers pour échanger sur les actualités de l’entreprise.
  • Relayer les messages avec pédagogie et écoute pour susciter l’intérêt et le dialogue.

Le manager est également le pivot central de la communication bottom-up, en faisant remonter à sa hiérarchie les réactions, les incompréhensions ou interrogations du terrain. Il doit entretenir un dialogue régulier avec son équipe, au travers de réunions, d’entretiens individuels, de moments informels.

En donnant du feedback positif sur les succès collectifs, en valorisant les réalisations individuelles, le manager renforce la motivation et l’engagement de ses collaborateurs. À l’écoute, disponible, il répond aux questions, dissipant les doutes.

Le manager est le fer de lance d’une communication interne réussie, dans les deux sens, entre direction et équipes.

Les nouveaux modes de management favorisant la communication

L’holacratie et l’entreprise libérée introduisent de nouvelles façons de travailler, avec plus d’autonomie pour les équipes et des organisations moins hiérarchiques.

Concrètement, l’holacratie organise l’entreprise en “cercles” rassemblant des personnes par projet ou fonction. Les collaborateurs gagnent en responsabilités dans leurs cercles respectifs. Les décisions se prennent de façon collégiale lors de réunions de gouvernance régulières.

Dans l’entreprise libérée, ce sont des équipes auto-organisées et autonomes qui remplacent en partie la pyramide hiérarchique traditionnelle. Les managers deviennent des coaches facilitant le travail des équipes.

Ces nouveaux modes de management reposent sur la confiance, la transparence, et des circuits de communication élargis. Les collaborateurs sont encouragés à échanger directement entre eux, de façon transversale, plutôt que de passer systématiquement par la voie hiérarchique.

L’information circule plus librement, chacun peut s’exprimer et faire des suggestions. On observe une communication multidirectionnelle accrue, un dialogue social renforcé et une intelligence collective stimulée.

Les 10 outils indispensables pour dynamiser la communication interne

Les outils digitaux : des leviers indispensables !

  • Intranet d’entreprise : permet de centraliser toutes les informations essentielles et facilite les échanges entre collaborateurs.
  • Newsletter interne : pour partager les actualités importantes de l’entreprise.
  • Réseaux sociaux d’entreprise : pour des échanges informels entre collaborateurs.
  • Messagerie instantanée : remplace les emails pour une communication en temps réel.
  • Plateforme collaborative : espace de travail virtuel avec messagerie et visioconférence intégrées.
  • Podcast interne : pour communiquer de façon plus ludique et informelle.

L’idéal est de combiner le digital avec des actions IRL : petits-déjeuners, afterworks… Ça crée des moments de convivialité !

Dynamisez votre communication interne grâce aux vidéos explicatives Toolearn !

Qualité, RH, IT, Supply Chain… Quel que soit le domaine, nos vidéos sur-mesure vous aident à faire passer vos messages clés.

Prêt à clarifier et engager ? Demandez un devis personnalisé.

Les outils classiques pour prendre le pouls des collaborateurs

  • Journal interne : support idéal pour promouvoir la culture d’entreprise.
  • Affichage d’informations : pour diffuser les infos obligatoires et internes. Peu coûteux.
  • Livret d’accueil : facilite l’intégration des nouveaux en présentant l’entreprise.
  • Événements internes : moments de convivialité pour renforcer la cohésion des équipes.

Ces actions permettent d’orienter la communication vers leurs vraies attentes.

Les outils participatifs pour souder les équipes

  • Boîte à idées : pour recueillir les suggestions et avis des employés.
  • Sondages : pour consulter les collaborateurs sur des sujets précis.
  • Communautés internes : pour échanger sur des sujets particuliers.
  • Feedback : pour faire remonter des informations utiles aux supérieurs.

Ces initiatives informelles sont capitales pour tisser des liens.

Une communication interne réussie, c’est un savant mélange d’outils digitaux et d’actions pour rassembler les troupes !

Les nouvelles tendances en matière de communication interne

Le storytelling

Le storytelling consiste à raconter des histoires engageantes autour de l’entreprise pour donner du sens et fédérer les équipes. Par exemple :

  • Raconter l’histoire de la création de l’entreprise, ses moments clés.
  • Mettre en avant des parcours inspirants de collaborateurs.
  • Illustrer concrètement la culture d’entreprise par des anecdotes.
  • Expliquer de façon narrative les valeurs, la stratégie.

Le storytelling créé de l’émotion et de l’adhésion. Les collaborateurs se reconnaissent dans ces récits.

La gamification

La gamification vise à rendre la communication interne plus ludique et engageante :

  • Challenges entre collègues, services ou sites pour créer de la cohésion.
  • Quizz, jeux-concours pour s’approprier des connaissances.
  • Récompenses, badges, classements pour encourager les comportements positifs.
  • Jeux de rôle, escape game pour animer des formations.

La gamification insuffle de la motivation et de la distraction dans la communication interne. Les collaborateurs interagissent et apprennent tout en se divertissant.

Ces nouveaux formats rendent la communication interne plus attractive. Ils permettent de toucher un public large en suscitant l’intérêt et l’interaction.

Vous cherchez à engager vos équipes via le mobile ?

LudiQuiz est l’outil qu’il vous faut ! Nos quiz interactifs, personnalisables et faciles à déployer dynamiseront vos messages.

Demandez une démo à nos experts mobile learning !

Bâtir un plan de com’ interne qui fait mouche

Réaliser un audit des pratiques actuelles

Avant de se lancer tête baissée, il faut faire le point sur :

  • Les outils digitaux utilisés (newsletters, réseaux sociaux…),
  • Les événements organisés (séminaires, petits-déjeuners…),
  • Les infos diffusées (stratégie, changements…).

Cet audit permet d’identifier les forces et axes d’amélioration.

Définir des objectifs clairs

Les objectifs donnent le cap. Quelques exemples :

  • Augmenter l’engagement des collaborateurs,
  • Fluidifier les échanges entre services,
  • Réduire le turnover des talents.

Ils doivent être alignés avec la culture d’entreprise.

Segmenter ses cibles

La communication interne doit s’adapter aux différentes cibles au sein de l’entreprise : dirigeants, managers, collaborateurs, etc. Il faut identifier leurs besoins spécifiques pour personnaliser les messages.

Privilégier une communication bidirectionnelle

La communication interne ne doit pas être à sens unique. Veillez à recueillir régulièrement les avis des collaborateurs via des sondages, boîtes à idées, etc.

Varier les canaux de communication

Pour toucher toutes les cibles, vous devrez combiner plusieurs canaux : intranet, newsletter, affichage, événements, réseaux sociaux internes, etc.

Mesurer l’impact via des indicateurs RH

Quelques indicateurs clés pour suivre les résultats :

  • Taux de participation aux enquêtes,
  • Note de satisfaction dans le baromètre interne,
  • Évolution du turnover et de l’absentéisme.

Ils permettent d’ajuster les actions en continu.

Faire évoluer les actions selon les résultats

La communication interne doit s’adapter aux besoins changeants des collaborateurs.

Il faut régulièrement faire le point sur les outils utilisés, les infos partagées, l’impact sur l’engagement… Et apporter les ajustements nécessaires !

L’articulation entre communication interne et externe

La communication interne et externe sont étroitement liées et doivent être cohérentes pour véhiculer une image forte et positive de l’entreprise.

La communication interne a un rôle clé à jouer pour relayer en interne les actualités diffusées en externe : nouveaux produits, campagnes publicitaires, opérations de communication… Elle permet aux collaborateurs de s’approprier le discours tenu à l’extérieur.

Réciproquement, la communication interne doit préparer les collaborateurs à interagir avec les parties prenantes externes (clients, partenaires, journalistes…). Par exemple, avant une campagne produit, veillez à bien informer et former les équipes commerciales en interne.

La cohérence entre les messages internes et externes renforce la crédibilité de l’entreprise. Des divergences créeraient de la confusion et nuiraient à son image.

La communication interne sert aussi à traduire le discours corporate dans un langage adapté aux collaborateurs. Elle leur donne les clés pour comprendre la stratégie et se l’approprier.

En somme, une articulation fine entre com’ interne et externe est indispensable pour mobiliser les équipes et projeter une image forte et unifiée de l’organisation.

Besoin d’expliquer des sujets complexes ou stratégiques ? Les vidéos explicatives Toolearn sont la solution ! Attractives, ludiques et faciles à diffuser, elles donnent du sens à vos messages. Discutons ensemble de votre projet !

Partager sur :

Lire plus d’articles

Qu’est-ce que le scribing ?

Qu’est-ce que le scribing ?

Vous avez déjà assisté à une conférence ou une réunion où un artiste dessinait en direct le contenu des échanges ? Vous avez été bluffé par sa...